RAM: L’enfer vécu par les passagers d’un vol Tanger-Bruxelles

Un incident s’est produit dans un avion de la compagnie Royal Air Maroc lors d’un vol Tanger-Bruxelles.

Les passagers d’un vol à destination de Bruxelles ont eu beaucoup de mal à respirer à cause d’un problème d’air conditionné. Les témoignages des voyageurs ont été recueillis par la télévision belge RTL Tvi.

« Mon amie est en pleurs à l’aéroport de Tanger au Maroc. Elle est sous le choc (…) Les passagers sont tous sortis en urgence de l’avion qui n’avait plus d’air avant le décollage », a déclaré une passagère.




Il s’agit du vol à destination de Bruxelles opéré par la compagnie Royal Air Maroc. L’appareil devait décoller lundi 27 août à 3h du matin. Mais suite à un gros problème à bord, tous les voyageurs sont sortis de l’avion dans la panique. Selon les premiers témoignages de passagers, il s’agirait d’une défaillance de « l’air conditionné ».

Un père de famille a également raconté la panique à bord:  « L’air est devenu irrespirable, les stewards avaient du mal à gérer les passagers. Le ton est monté car des enfants pleuraient et hurlaient. Plusieurs personnes ont fait des malaises. J’ai un nourrisson de 5 mois et nous n’avons pas pu récupérer le maxi cosy ».

« Au moment où nous rentrions dans l’avion, il y avait une température excessivement haute. Nous n’arrivions plus à respirer. Il n’y avait pas d’oxygène », a décrit Fatiha, une autre voyageuse sous le choc.

« Les gens étaient paniqués »

Sandrine, inquiète pour son amie et la famille de cette dernière, nous explique que les passagers sont tous sortis « en urgence » de l’avion. « L’hôtesse demandait aux passagers de s’asseoir, mais les gens étaient tellement paniqués qu’ils voulaient juste une chose, sortir de l’avion », a ajouté un passager à RTL info.




Malgré les appels de l’hôtesse demandant aux passagers de retourner à leur place, ces derniers sont sortis de l’avion pour tenter d’avoir un autre vol. Près de 24h plus tard l’avion n’avait pas encore décollé.

Contactée par RTL TVI, la compagnie aérienne marocaine n’a pas souhaité réagir sur l’incident à bord de l’avion.

>> À lire aussi: