Fès: un policier en garde à vue après avoir utilisé son arme de service

Le service préfectoral de la police judiciaire de Fès a ouvert, mercredi soir, une enquête sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les circonstances dans lesquelles un brigadier relevant du groupe d’intervention régional a fait usage de son arme de service, blessant une personne au niveau des membres inférieurs, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).




Un communiqué de la DGSN indique que le brigadier a informé le centre de télécommunications de la préfecture de police qu’il faisait l’objet d’une agression corporelle de la part d’un groupe de personnes aux alentours du domicile familiale, en dehors des heures de travail en raison du tapage qu’ils provoquaient, ce qui l’a poussé à user de son arme de service, blessant un d’entre eux au niveau de la cuisse.

Le suspect blessé a été placé sous surveillance médicale à l’hôpital, alors que le policier en question et trois autres personnes soupçonnées d’être impliquées dans cette affaire ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête en cours sous la supervision du parquet compétent.

>> À lire aussi: