Autoroute: la chasse aux fraudeurs est lancée

Chaque jour, environs 5.000 automobilistes fraudent les péages sur les autoroutes marocaines.

Ce nombre d’automobilistes qui chaque année ne paieraient pas l’autoroute lorsqu’ils l’empruntent est en constante augmentation. Comment? En se livrant notamment aux techniques dites de « la poussette » ou du « petit train ». Une fois arrivés au péage, la plupart de ces indélicats collent la voiture qui les précède afin de passer « gratuitement » avant que la barrière ne redescende. Une pratique frauduleuse de plus en plus répandue qui coûterait plusieurs millions de dirhams par an aux sociétés exploitantes qui ont donc décidé de réagir.


Le Procureur général du Roi, chef du Parquet général, Mohamed Abdennabaoui a décidé de sévir et a donné ses instructions  aux procureurs généraux et procureurs du Roi, afin mieux suivre les plaintes déposées par la société Autoroutes du Maroc.

La police judiciaire est également appelée à renforcer ses enquêtes pour mettre la mains sur les fraudeurs.

Rappelant aux fraudeurs que se soustraire au paiement des tickets en utilisant l’autoroute constitue une infraction de premier degré passible d’une amende allant de 700 à 1.400 dirhams.

>> À lire aussi: