Un Marocain en hôpital psychiatrique à cause de sa religion?

Une association des droits de l’homme marocaine vient d’accuser les autorités d’avoir interné de force un homme pour « problèmes mentaux » alors qu’en réalité on lui reproche sa conversion au Christianisme.





Adnane Lahmidi, c’est son nom, a été admis de force le 8 août à l’hôpital psychiatrique Ibn Al Hassan à Fès, explique l’Association marocaine des droits et des libertés religieuses qui proteste contre son internement alors que ce dernier ne souffre d’aucune maladie.

Dans un communiqué, l’association indique que c’est le frère d’Adnane, professeur d’éducation islamique, qui serait derrière cet internement, au motif qu’il a avoué sa conversion à l’association. Depuis cette date, des médicaments lui sont administrés lui causant de sérieux problèmes de santé.

Autorisé à sortir pour fêter l’Aïd Al Adha avec sa famille, Adnane a l’obligation de retourner à l’hôpital pour suivre ses soins, s’insurge l’association qui en appelle à la justice pour mettre fin à cet internement et punir les responsables.