L’ancien boxeur Tarik Sahibeddine maîtrise un homme qui voulait rentrer dans le cockpit d’un avion

L’ancien boxeur professionnel Tarik Sahibeddine est intervenu en plein vol dans la nuit de vendredi à samedi pour maîtriser un déséquilibré qui tentait de s’introduire dans le cockpit sur un vol Munich-Paris. Un geste héroïque et d’un courage rare qui mérite d’être salué.






Hier soir 24 août sur le vol retour de Munich vers Paris, Tariq Sahibeddine a maîtrisé en plein vol un forcené qui cherchait à entrer dans la cabine de pilotage avec l’intention de détourner l’avion.

Devant les 200 passagers et l’équipage tétanisés, l’ancien champion de boxe est intervenu pour tenter de raisonner l’individu de plus en plus agressif et déterminé avant de le plaquer au sol, le ligoter et le maîtriser jusqu’à l’atterrissage et l’intervention des forces de police de l’aéroport de Roissy.

Ovation de la part des passagers, remerciements de l’équipage, hommage de la police et une photo dans le cockpit en guise de trophée. Félicitons Tarik pour cet acte de bravoure qui mérite d’être montré en exemple.

« Conduire l’avion pour rejoindre ses amis à Munich ! »

Un acte d’une grande bravoure déjà confirmé par le ministère de l’Intérieur français. Dans un texte publié sur ses réseaux sociaux ce samedi, l’ancien journaliste de France TV Arnaud Romera raconte en témoin oculaire comment Tarik Sahibeddine, ancien boxeur professionnel et champion de France, « a maîtrisé en plein vol un forcené qui cherchait à entrer dans la cabine de pilotage » sur un vol Munich-Paris vendredi. L’individu avait « l’intention de détourner l’avion » selon les mots publiés par Romera. Selon les média français, il s’agit de l’acte d’un déséquilibré qui souhaitait « conduire l’avion pour rejoindre ses amis à Munich ». 




Selon le récit d’autres témoins, devant des passagers et un équipage tétanisés, Sahibeddine est d’abord intervenu pour « tenter de raisonner l’individu », qui se serait montré plus de plus en plus agressif, avant de le plaquer au sol, le ligoter et le maîtriser jusqu’à l’atterrissage et l’intervention des forces de police de l’aéroport de Roissy.

Il a été aidé par deux autres personnes pour maîtriser l’individu, qui va subir un examen psychiatrique selon les services du préfet délégué à la sécurité des plateformes.

>> À lire aussi: