Think Tank : SM le Roi a rappelé la position extrêmement confortable du Royaume sur la scène internationale

SM le Roi Mohammed VI a rappelé la position extrêmement confortable du Royaume sur la scène internationale en ce qui concerne la question du Sahara marocain, « une question marquée par ailleurs du sceau de la symbiose entre Sa Majesté et le peuple marocain », a souligné le Centre Euro méditerranéen pour la Coopération et la Diplomatie citoyenne (Euromed-CDC).

Pour la présidente de ce think tank basé à Bruxelles Latifa Ait Baala, «les fondamentaux du Maroc sur ce dossier sont connus et largement soutenus par la communauté internationale », rappelant que l’initiative d’autonomie présentée en 2007 par le Royaume « a été largement saluée par la communauté internationale dont les Nations Unies qui en soulignent le sérieux et la crédibilité ».

Notant qu’ «une telle solution en appelle aux responsabilités des parties bien connues qui entretiennent artificiellement ce conflit», la présidente d’Euromed-CDC rappelle qu’ « à ce jour, le dossier du Sahara demeure inscrit à l’agenda onusien mais fait l’objet de parasitages diplomatiques, force est de constater que l’histoire finit par révéler de plus en plus de concordance entre les principes et fondamentaux du Maroc et les positions internationales».




Elle estime que «ceux qui ont tenté de déplacer le centre de gravité en délégitimant les Nations Unies et en instrumentalisant d’autres instances et institutions internationales ou européennes se sont très vite confrontés à la légitimé et au leadership des Nations Unies dans le dossier du Sahara».

Elle rappelle que tant le Conseil de Sécurité que l’Union Africaine ont confirmé sans équivoque la compétence exclusive des Nations Unies en matière de supervision du processus politique, faisant remarquer que Horst Köhler, Envoyé Personnel du Secrétaire Général des Nations Unies pour le Sahara a d’ailleurs rappelé le leadership onusien aux Institutions européennes lors de son audition au Parlement européen au mois de mai de cette année. Il s’agit là d’ »un échec de plus essuyé par les adversaires du Maroc », a-t-elle ajouté.

Dans le discours royal du 20 août, SM le Roi a souligné que c’est «en toute confiance et en toute responsabilité que le Maroc maintient son adhésion à la dynamique lancée par le Secrétaire Général des Nations Unies, en collaboration avec son envoyé personnel». Le Souverain a également noté «avec satisfaction» qu’«il y a de plus en plus de concordance entre ces principes et les positions internationales». «De fait, les résolutions adoptées récemment par le Conseil de Sécurité et le Sommet de l’Union Africaine, confirment sans équivoque la compétence exclusive des Nations Unies en matière de supervision du processus politique», a affirmé SM le Roi en exprimant Ses remerciements et Sa considération «aux dirigeants africains frères, qui ont interagi de manière positive avec les positions de principe du Maroc, et qui ont répondu favorablement à l’appel que le Conseil de Sécurité a lancé aux membres de la communauté internationale pour soutenir ses efforts».

>> À lire aussi: