Aid Al Adha 2018: la polémique de la viande verte refait surface, l’ONSSA rassure

Suite à la diffusion de photos sur les réseaux sociaux, la polémique de la viande verte refait surface. Les agents de l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires se sont rendus à Kénitra, où deux cas auraient été signalés. 

L’ONSSA explique qu’il s’agissait d’une fausse alerte et apporte quelques précisions.


Dans le premier cas, les agents sanitaire ont constaté « la présence de poches d’eau dans les poumons de la bête et la consommation de la viande ne comporte aucun risque ». Pour le second cas, la bête aurait « avalé un corps étranger, ce qui a provoqué une inflammation de ses tissus ».

Pour rappel en septembre 2017, plusieurs cas de viande « verdâtres » ont été signalés dans différentes régions du Maroc. Après la diffusion de photos et vidéos, prises le 2e jour de l’Aïd sur les réseaux sociaux montrant des carcasses de moutons de couleur verte ou grise, voire bleue, l’ONSSA avait rassuré les citoyens en expliquant que « c’est principalement dû aux mauvaises conditions de conservation, à l’hygiène et au non-respect de la chaîne de froid ».

>> À lire aussi: