SM le Roi appelle à une réflexion « sérieuse et responsable » sur le gaspillage du potentiel des jeunes

SM le Roi Mohammed VI a appelé lundi à une réflexion « sérieuse et responsable » sur le « gaspillage du potentiel des jeunes », pour que soient créés un climat attractif et des conditions idéales qui inciteront ces compétences à s’installer et travailler au Maroc.

Le « gaspillage manifeste » du potentiel des jeunes et des ressources publiques entrave les dynamiques de développement et « affecte les conditions de vie de nombreux Marocains », a indiqué SM le Roi dans un discours adressé à la Nation à l’occasion du 65ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, ajoutant que le chômage des jeunes constitue un « vrai sujet de consternation ».

« Lorsqu’un grand nombre de jeunes, notamment parmi les hauts diplômés des branches scientifiques et techniques, pensent émigrer, ils ne sont pas uniquement motivés par les incitations alléchantes de la vie à l’étranger », a dit le Souverain.

Ces jeunes envisagent cette éventualité aussi parce qu’ils « manquent dans leur propre pays d’un climat et de conditions favorables à la vie active, à la promotion professionnelle, à l’innovation et à la recherche scientifique », a déploré Sa Majesté le Roi.




Le Souverain a aussi relevé un taux de chômage « élevé » parmi les jeunes, notant qu’il est « inconcevable qu’un jeune sur quatre soit au chômage en dépit du niveau de croissance économique atteint globalement par le Maroc ».

Sa Majesté le Roi a, dans ce cadre, jugé urgent d’attirer l’attention sur la question de l’emploi des jeunes, « notamment par rapport à son articulation au Système de l’Éducation et de la Formation ».

« Nous ne devons plus accepter que notre système éducatif fonctionne comme une machine à fabriquer des légions de chômeurs », a insisté SM le Roi, notant que plusieurs entreprises trouvent des difficultés à dénicher, « dans certaines professions et spécialités », les compétences et les profils qu’ils recherchent.

Pour le Souverain, « nous devons offrir (au jeune) du concret », particulièrement en termes d’enseignement, d’emploi, de santé et dans bien d’autres domaines.

« A ce jeune, nous devons donner espoir et confiance en son avenir », a martelé Sa Majesté.

>> À lire aussi: