(Vidéo) Accusée de discrimination envers des passagers, la RAM dément

Suite aux fausses informations diffusées par certains sites électroniques et sur les réseaux sociaux à propos des passagers du vol de Royal Air Maroc AT-567 reliant Casablanca à Monrovia le 10 août 2018, la compagnie nationale tient à apporter les précisions suivantes : 

«Le vol AT-567 reliant Casablanca à Monrovia le 10 août 2018 avait été annulé pour des raisons techniques. Une soixantaine de passagers qui devaient effectuer le vol de continuation vers la capitale du Libéria, ont été informés qu’ils allaient emprunter le vol du 11 août et que la compagnie prenait en charge leur hébergement, leur restauration et leur transport terrestre, conformément à la réglementation en vigueur. Ainsi, dix passagers de diverses nationalités dont des Libériens disposant de double nationalité américaine (et donc non soumis à l’obligation de visa), ont été transportés vers des hôtels de Casablanca.






Cependant, une cinquantaine de passagers de nationalité libérienne n’ont pas pu quitter la zone internationale de l’aéroport faute de visa, les citoyens libériens étant soumis à l’obligation de visa pour accéder au territoire marocain. Néanmoins, la compagnie a pris en charge ces derniers passagers au sein de l’aéroport, en leur assurant l’hébergement et la restauration dans le salon Oasis et le salon du Terminal 3.

Aussi, Royal Air Maroc réfute catégoriquement les allégations de traitement discriminatoire rapportées par le responsable libérien et relayées (malheureusement sans aucune vérification) par certains supports de presse électronique. La compagnie nationale tient à rappeler les efforts qu’elle déploie pour transporter dans les meilleures conditions l’ensemble de ses clients».