Macron pourrait s’occuper « personnellement » du cas Thomas Gallay, condamné dans une affaire de terrorisme au Maroc

Thomas Gallay, 37 ans, est emprisonné depuis deux ans et demi par les autorités marocaines, pour ses liens présumés avec une cellule terroriste.

En vacances d’été au fort de Brégançon, Emmanuel Macron a reçu la mère de Thomas Gallay, ressortissant français qui vivait à Essaouira, actuellement détenu au Maroc pour ses liaisons présumées avec une cellule terroriste. Béatrice Gallay est venue plaider la cause de son fils Thomas auprès du chef de l’Etat lors d’une entrevue « à l’improviste » samedi 11 août, comme le rapporte les média français.

« Soutien financier » au terrorisme

Ce dernier avait été condamné en juillet 2016 pour « soutien financier » à des personnes ayant voulu perpétrer des actes terroristes à l’encontre de touristes sur le territoire marocain, après avoir été interpellé lors d’un vaste coup de filet antiterroriste mené par les services marocains, qui avait permis à l’arrestations de 10 autres membres implantée dans les villes d’El Jadida, Essaouira, Meknès et Sidi Kacem.




La mère du détenu a fait le pied-de-grue devant les barrières du fort de Brégançon avec une pancarte demandant l’aide du chef de l’Etat, avant d’être reçue dans la résidence présidentielle avec son autre fils.

Béatrice Gallay aux journalistes de bFMTV qu’elle « lui fait confiance, de toute façon je pense que c’est la seule personne à même de résoudre ce problème ».




Ajoutant « C’est à la fois un honneur et un plaisir d’être reçu par le chef de l’Etat, qui écoute une citoyenne française en détresse. Je me dis que j’ai bien fait de venir. Il m’a attendu, il va s’en occuper personnellement, c’est tout ce que je pouvais souhaiter ».

>> À lire aussi: