Gaza: Le Hamas annonce un cessez-le-feu

Un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas annoncé par le mouvement semblait respecté samedi dans la bande de Gaza, au lendemain de bombardements massifs qui ont coûté la vie à quatre Palestiniens et un soldat israélien.





Aucune attaque aérienne « israélienne » ou tir de roquette vers le sud d’ « Israël » depuis Gaza n’a été signalé après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu peu après vendredi minuit, selon des sources « israéliennes » et palestiniennes.

Les responsables politiques et militaires « israéliens » ont toutefois refusé samedi de confirmer qu’un cessez-le-feu avait été conclu, tout en affirmant qu’un « calme total » règne depuis des heures sur le terrain.

À voir aussi :
(Vidéo) Deux familles palestiniennes ont préféré détruire leurs maisons plutôt que de les laisser aux mains des colons israéliens




Un porte-parole du Hamas a annoncé dans la nuit qu’un accord de cessez-le-feu avait été trouvé entre « Israël » et le mouvement de résistance, après une journée où l’armée « israélienne » a massivement bombardé une soixantaine de cibles dans la bande de Gaza.

Le ministère de la Santé à Gaza avait indiqué que deux Palestiniens ont été tués près de Khan Younès, dans le sud de l’enclave, par des frappes « israéliennes » contre un poste d’observation du Hamas. Un troisième a péri dans un bombardement à Rafah et un quatrième a été tué par des tirs de soldats « israéliens » près de la zone frontalière à l’est de la ville de Gaza.