Maroc-Algérie: une marche pour l’ouverture de la frontière

Des marocains et des algériens appellent, à travers Facebook et autres réseaux sociaux, à l’organisation d’une marche vers le centre frontalier de « Zouj Bghal » et de « Colonel Lotfi », dimanche 22 juillet 2018, à 10 heures. L’objectif est d’inciter les autorités des deux pays à ouvrir de nouveau les frontières qui sont fermées depuis 25 ans (depuis le 15 juillet 1994).

La marche se fera au départ de Oujda pour le Maroc et au départ de Maghniya pour l’Algérie et on peut parier qu’elle connaîtra une participation massive de citoyens des deux côtés de la frontière car cette fermeture entraîne une stagnation, tant économique que sociale, de la bande frontalière pour les habitants de l’Est marocain comme pour les habitants de l’Ouest algérien.




Pourquoi la frontière Maroc-Algérie a été fermée ?

La fermeture des frontières entre le Maroc et l’Algérie remonte à un quart de siècle, une conséquence de l’attentat terroriste d’Atlas Asni à Marrakech où des Français d’origine algérienne étaient impliqués. Le roi Hassan II avait alors ordonné d’imposer un visa aux Algériens suite à cet événement. Les algériens ont riposté en décidant de fermer définitivement les frontières terrestres avec les marocains.

>> À lire aussi: