Le Maroc a défini une stratégie pour la lutte contre la corruption

Le Maroc, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, a défini une stratégie pour la lutte contre la corruption en 2016 qui vise à réduire l’Indice de perception de la corruption et améliorer le Doing Business du Maroc, a affirmé, vendredi à Nouakchott, le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, chargé de la Coopération africaine, M. Mohcine Jazouli.




La thématique retenue cette année au sommet de l’Union africaine concerne la lutte contre la corruption phénomène et fléau, qui aujourd’hui porte préjudice au développement de l’Afrique dans la mesure où il impacte significativement la compétitivité des différents pays africains, a souligné M. Jazouli dans une déclaration à la MAP en marge des travaux de la 33éme session du conseil exécutif de l’UA.

M. Jazouli, rappelle-t-on, conduit la délégation marocaine au 33éme conseil exécutif de l’Union africaine en prélude au 31éme sommet de l’UA et comprenant notamment la secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale, Mme Mounia Boucetta.

Le 31eme sommet de l’UA, prévu dimanche et lundi, est placé sous le signe « vaincre la corruption: une voie durable pour la transformation de l’Afrique ».




>> À lire aussi: