Lutte contre l’immigration clandestine: Sanchez souligne le rôle stratégique du Maroc

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a mis en exergue, mercredi devant le Congrès des députés, le rôle « stratégique » du Maroc en matière de lutte contre l’immigration clandestine.

Le Maroc a contribué de manière « décisive et efficace » à minimiser l’impact du drame humanitaire de l’immigration illégale, a dit M. Sanchez lors d’une session destinée à informer les députés sur la position qui sera défendue par l’Espagne lors du Conseil européen prévu jeudi et vendredi à Bruxelles.




Le chef de l’exécutif espagnol a indiqué que l’Espagne recevra plus de fonds de l’Union européenne (UE) en vue de renforcer son dialogue et sa coopération avec les pays d’origine et de transit de l’immigration clandestine.

M. Sanchez a souligné, dans ce sens, que certains pays d’origine et de transit des migrants, qui collaborent dans la gestion des flux migratoires vers l’Europe, comme c’est le cas du Maroc, ont besoin aussi de davantage de fonds pour faire face à ce phénomène.

M. Sanchez a fait savoir qu’il a évoqué cette question lors de ces entretiens récemment à Paris et Berlin avec le président français, Emmanuel Macron, et la chancelière allemande, Angela Merkel.

Il a jugé crucial de consacrer plus de ressources pour la politique migratoire européenne dans le prochain budget de l’UE qui doit agir en respectant les droits humains et la dignité des personnes.

M. Sanchez a relevé, dans le même contexte, que le phénomène migratoire constitue un défi urgent qui requiert des réponses communes.




>> À lire aussi: