Evasion fiscale: Ronaldo va payer 18,8 millions d’euros d’amende au fisc espagnol

Pour mettre un terme aux poursuites pour fraude fiscale à son encontre, Cristiano Ronaldo a passé un accord avec la Justice espagnole : il devra payer une amende de 18,8 millions d’euros et a été condamné a deux de prison, qu’il n’effectuera pas.

La footballeur Cristiano Ronaldo a accepté de payer 18,8 millions d’euros dans le cadre d’un pré-accord destiné à mettre fin aux poursuites pour fraude fiscale à son encontre en Espagne, selon le média espagnol El Mundo.



L’attaquant portugais, qui évolue au Real Madrid, accusé d’avoir détourné par le biais d’un paradis fiscal 14,7 millions d’euros, a accepté, en plus de cette amende colossale, une peine de deux ans de prison. Il ne serait cependant pas incarcéré, les peines allant jusqu’à deux ans de détention n’étant généralement pas appliquées en Espagne.

Si cet accord venait à être entériné, il mettrait fin aux poursuites du parquet de Madrid qui a initié l’affaire le 13 juin 2017, soit quelques mois après les révélations du Football Leaks, qui avait mis en lumière les pratiques d’évasion fiscale de stars du football et dans lequel le nom de Cristiano Ronaldo était apparu. Le quintuple ballon d’or éviterait ainsi un procès dans lequel il pourrait risquer une amende d’au moins 28 millions d’euros et une peine allant jusqu’à trois ans et demi de prison, selon le syndicat des experts du ministère des Finances, Gestha.

Mis en examen, le joueur avait été auditionné en juillet par le tribunal de Pozuelo de Alarcon et avait assuré dans un communiqué n’avoir «jamais rien caché ni eu l’intention de pratiquer l’évasion fiscale».



L’annonce de cet accord a été saluée comme il se doit par Cristiano Ronaldo, qui a inscrit un triplé avec son pays, le Portugal, le 15 juin, pour son entrée en lice dans le Mondial contre l’Espagne (3-3 score final).

>> À lire aussi: (Vidéo) Portugal-Algérie: le fils de Ronaldo fait le show après le match