Casablanca: un fillette souffrant de trouble mental violée

Un jeune homme a été arrêté et mis en examen pour agressions sexuelles et viol sur une fillette de 12 ans, souffrant de trouble mental, au quartier Errahma à Casablanca.

Durant les trois premières semaines du mois de Ramadan, la mère de la fillette a remarqué un changement de comportement. La petite sortait de chez elle, immédiatement après le ftour, elle ne jouait pas avec ses amies, mais disparaissait pendant deux ou trois heures chaque soir.




Un soir en rentrant, la petite fille est partie immédiatement se réfugier dans la salle de bain. Sa mère inquiète, rentre et surprend sa fille toute tremblante en train de se nettoyer. La fille, tétanisée, confie alors à sa mère que son voisin abusait d’elle sexuellement et qu’elle avait perdu sa virginité. Il l’avait fait à plusieurs reprises lors de ce mois sacré.

Lors des interrogatoires, le jeune homme d’abord a nié avoir abusé sexuellement de sa jeune voisine. Il a affirmé qu’il s’agissait d’une simple dispute de voisinage et qu’elle voulait simplement se venger.

Suite à l’expertise médicale, un médecin a attesté qu’elle a bien été violée et perdue sa virginité.

C’est seulement après une confrontation avec sa victime que le suspect a reconnu les faits en avouant qu’il avait effectivement abusé sexuellement de l’enfant. L’affaire a été déférée devant la justice.

>> À lire aussi: Aït Melloul: un charlatan arrêté pour viol