Mondial-2018: Israël annonce une plainte à la Fifa contre la Fédération palestinienne

La Fédération israélienne de football a annoncé mercredi le dépôt d’une plainte auprès de la Fifa contre la fédération palestinienne à la suite de l’annulation du match amical de préparation au Mondial-2018 Israël-Argentine, en raison de présumées « menaces » proférées selon elle contre les joueurs argentins.

« Nous avons affaire à un acte de terrorisme footballistique de la part de la fédération palestinienne de football et de son président. Il ne s’agit plus simplement d’un discours de plus devant le congrès (de la Fifa) ou d’une proposition de plus à l’agenda, mais de menaces contre les joueurs de football venant en Israël », a dit devant la presse le vice-président de la fédération israélienne Rotem Kamer.

« On dit au monde arabe de brûler le maillot de Messi, on menace les familles des joueurs de football », a-t-il ajouté sans dire qui avait proféré de telles menaces.

« Nous considérons qu’une ligne rouge a été franchie et nous ne pouvons pas l’accepter », a dit M. Kamer.

A ses côtés, Eini Ofer, le président de la fédération, a indiqué que cette dernière n’avait toujours reçu aucune notification officielle de l’annulation du match et a émis l’espoir que les Argentins reconsidéreraient leur décision.

L’annulation d’Israël-Argentine en préparation au Mondial-2018 a comblé d’aise les Palestiniens qui craignaient de voir l’idole Lionel Messi se prêter à une opération à leurs yeux politique, et consterné les Israéliens qui ont crié à « l’acte de terrorisme footballistique ».

>> À lire aussi: Mondial 2018: Israël-Argentine annulé, « carton rouge » pour Israël