Le Maroc met en place un observatoire national de la criminalité

Le Maroc va mettre en place un observatoire national de la criminalité.

L’observatoire national de la criminalité constituera un mécanisme essentiel pour l’élaboration des politiques et la fourniture de données relatives au crime, outre la collecte et l’émission des informations nécessaires pour mettre en œuvre les engagements de l’État en matière de publication des rapports internationaux et de promotion des réseaux d’information dans ce domaine, a indiqué, lundi à Rabat, le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar.

En réponse à une question orale sur «la création de l’observatoire national de la criminalité», présentée par le groupe parlementaire du Parti de la justice et du développement (PJD) à la Chambre des représentants, M. Aujjar a affirmé qu’à travers la création de cet observatoire, le ministère ambitionne de contribuer à mettre en œuvre les aspects de la politique pénale sur la base des statistiques, collecter les informations et les données, les traiter, les classer, et les présenter de manière à donner une image globale sur la justice pénale au Maroc.

Il s’agit aussi de fournir des données instantanées précises sur la géographie du crime, les coupables et les victimes, outre le traitement du crime de manière scientifique et technique avancée.
Après avoir précisé que le ministère prévoit la mise en place de plusieurs initiatives pour réussir ce chantier dans le cadre de sa prochaine stratégie sociale, économique et sécuritaire, M. Aujjar a relevé que les mutations que connaît le crime dans le monde actuel exigent l’adoption d’approches préventives pour y faire face.

>> À lire aussi: (Vidéo) Affaire « Weld L’fchouch »: Hamza Derham acquitté