(Vidéo) Collusion du Hezbollah avec le Polisario: Nasrallah réagit

Après la décision du Maroc de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran, Hassan Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah, s’est exprimé pour la première fois au sujet des accusations du Royaume sur la chaîne de télévision Al Manar, vendredi.

Hassan Nasrallah dément les accusations de soutien financier et militaire au Front Polisario.

« Le ministre des Affaires étrangères marocain n’a pas donné de preuves matérielles pour justifier ses accusations de collusion du Hezbollah avec le Polisario ». Hassan Nasrallah a ajouté que les noms cités par Nasser Bourita « ne travaillent pas dans les secteurs sécuritaire et militaire et ne collaborent pas entre eux ». Et de poursuivre : « il apparaît que ce sont les renseignements israéliens qui ont fourni ces noms au Maroc », a-t-il déclaré.

« Je ne saurais même pas dire le nom du fief du Polsario [Tindouf, ndlr], c’est la première fois que j’en entends parler », a-t-il ajouté.

>> A lire aussi: Rupture des relations diplomatiques Maroc-Iran: Le Maroc comprend l’embarras de l’Algérie et son besoin d’exprimer sa solidarité avec ses alliés du Hezbollah, de l’Iran et du polisario