Le Premier ministre français annule sa visite en Palestine et en Territoires occupés

Edouard Philippe annule son déplacement en Palestine et en territoires occupés, prévu les 31 mai et 1er juin, « pour des raisons d’agenda intérieur lié au travail gouvernemental des prochains jours », a annoncé mercredi Matignon.

M. Philippe devait notamment inaugurer le 1er juin à Jérusalem la Saison croisée France-Israël au côté de son homologue israélien Benjamin Netanyahu. Une visite à Ramallah, en Palestine, était également au programme, ainsi qu’à Tel Aviv, selon des sources locales.

Le Premier ministre avait déjà « reporté » un voyage au Mali prévu début avril, alors que se profilait l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des Landes (Loire-Atlantique).

M. Philippe est actuellement en première ligne sur la réforme de la SNCF et plusieurs chantiers sont en cours ou proches d’être lancés, de la réforme des institutions à celle de l’audiovisuel public en passant par le projet « Action publique 2022 », destiné à dégager des pistes d’économies dans la sphère publique.

>> A lire aussi: La Palestine appelle la CPI à ouvrir une enquête sur des crimes de guerre israéliens