Jérusalem: Un photomontage met l’ambassadeur américain dans l’«embarras »

Un photomontage, sans les lieux saints musulmans de Jérusalem qui ont été effacés au profit d’un temple juif, a été présenté à l’ambassadeur des Etats-Unis, David Friedman.

Sur l’image retouchée, le Dôme du Rocher et la mosquée al-Aqsa, sur l’ultra-sensible Esplanade des mosquées, ont disparu et ont laissé la place à une restitution d’un Temple juif.


L’Esplanade est le troisième lieu saint de l’islam, mais elle est également révérée par les juifs (sous le nom de Mont du temple) comme le site où s’élevait le temple détruit par les Romains en l’an 70.

Le site est à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville occupée par Israël, et se trouve au cœur du conflit israélo-palestinien. Pour des raisons historiques, il est sous la garde de la Jordanie, mais tous les accès en sont contrôlés par les forces israéliennes. Alors que le site est pour les musulmans un lieu de culte où vont prier des dizaines de milliers de fidèles chaque semaine, les juifs y ont seulement le droit de visite à des heures précises, mais y ont l’interdiction de prier.

Face à la polémique, l’ambassade américaine a exprimé sa réprobation et indiqué que les faits s’étaient produits à l’insu du diplomate, pourtant, tout sourire, sur la photo qui a circulé sur les réseaux sociaux.

« L’ambassadeur Friedman ne savait pas ce que représentait l’image présentée devant lui quand la photo a été prise », a-t-elle écrit sur Twitter.