(Vidéo) CGEM: Salaheddine Mezouar élu président des patrons

Salaheddine Mezouar est le nouveau président de la CGEM. Les patrons marocains viennent de choisir Mezouar pour diriger le conseil d’administration de la confédération pour un mandat de trois ans jusqu’à 2021.

Candidat à la présidence du patronat en binôme avec Faîçal Mekouar, Salaheddine Mezouar a remporté plus de 77% des voix exprimées. Ainsi 5173 des membres de la CGEM ont voté pour le binôme Mezouar Mekouar cont 1432 pour le binôme Marrakchi-Benhida.

« Jamais la CGEM n’a été au centre d’intérêt de l’opinion publique, comme ça été le cas pour ces élections. C’est une victoire pour notre organisation, on va saisir cette opportunité pour défendre l’image de l’entreprenariat au Maroc …», a déclaré avec beaucoup d’émotion Salaheddine Mezouar tout en soulignant qu’il met un terme à sa carrière politique une fois pour toute.

 >> A lire aussi: (Vidéo) Dreux: le premier employeur est une entreprise marocaine

 Les travaux de l’Assemblée Générale (AG) Ordinaire et Élective de la Confédération générale des entreprises de Maroc (CGEM) a démarré dans la matinée de ce mardi 22 mai à Casablanca.

Après la présentation du rapport moral et financier de l’exercice 2017 et du rapport du Commissariat aux comptes pour le même exercice, il sera procédé à l’approbation des comptes et quitus à la Présidence et au Conseil d’Administration de la Confédération.

Plusieurs fois ministre, Salaheddine Mezouar est titulaire d’un DEA et d’un master en sciences économiques de l’Université des sciences sociales de Grenoble.

En 2002, il est élu président de l’Association marocaine des industries du textile et de l’Habillement (AMITH). Ce dernier a également été président de la Fédération textile et cuir au sein de la CGEM. En 2004, il est nommé ministre de l’Industrie, du Commerce et de la mise à niveau de l’Économie dans le gouvernement Jettou II. En 2007, il est nommé ministre de l’Économie et des Finances dans le gouvernement de Abbas El Fassi.

En 2013, Salaheddine Mezouar est nommé ministre des affaires étrangères et de la coopération, dans le cadre de la formation du deuxième gouvernement Benkirane.

De 2010 à 2016, Mezouar dirigeait le Rassemblement National des Indépendants (RNI).

>> A lire aussi: Quand le patron de Virgin reçoit une leçon de vie d’un taximan marocain