Plus de 200.000 familles ont bénéficié du programme « villes sans bidonvilles »

La secrétaire d’État chargée de l’Habitat, Fatna Lkhiyel a affirmé, lundi à Rabat, que 277.583 familles ont bénéficié du programme national « villes sans bidonvilles » depuis son lancement en 2004.

Intervenant à la Chambre des représentants dans le cadre des questions orales, Mme. Lkhiyel a ajouté que plus de 60.000 familles attendent d’être relogées au titre de ce programme, qui ambitionne d’éradiquer les bidonvilles dans 85 villes.

Elle a pourtant fait remarquer que, jusqu’à présent, 58 villes seulement sont déclarées sans bidonvilles. Parmi les problèmes qui entravent le succès du programme, figurent la rareté du foncier et le coût élevé de l’immobilier, ce qui entraîne le déplacement des familles à reloger en dehors des zones urbaines, a souligné la responsable.

En dépit des importants succès enregistrés par le programme, celui-ci n’a pas atteint ses objectifs, a relevé la secrétaire d’État citant diverses raisons, notamment l’écart entre le nombre des familles ciblées lors du lancement du programme (270.000 familles) et le nombre de familles révélé après la mise à jour des statistiques (420.000). Enfin, la secrétaire d’État a annoncé que la ville de Brouj sera déclarée, ce mardi, une ville sans bidonvilles.

>> A lire aussi: Casablanca, La ville blanche