Jérusalem: un projet controversé de téléphérique

Israél a donné dimanche son feu vert à un investissement de 56 millions de dollars (43 millions d’euros) pour un projet controversé de téléphérique reliant Jérusalem-Ouest à la Vieille ville, située à Jérusalem-Est, secteur palestinien occupé.

Cette annonce de Yariv Levin a été faite à la veille du transfert officiel de l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem, vivement décrié par les Palestiniens.

Ce projet de téléphérique « va changer la face de Jérusalem en offrant aux touristes et visiteurs un accès confortable au Mur des Lamentations », dans la Vieille ville, a affirmé M. Levin.

Longue de 1,4 km, cette ligne partira de la partie ouest de Jérusalem pour rejoindre le Mont des Oliviers, à Jérusalem-Est, puis la porte des Immondices, à l’entrée de la Vieille ville, porte la plus proche du mur des Lamentations.

« La plus grande partie de son itinéraire passera par des terres domaniales », a ajouté Yariv Levin sans donner d’autres détails.

Israël avait approuvé l’an dernier la première phase du projet.

>> A lire aussi: (Vidéo) « Israël »-Palestine: moins de 6 minutes pour comprendre 70 ans de conflit

Cette ligne comprendra quatre stations et pourra transporter 3.000 personnes par heure dans chaque sens, à une vitesse de 21 km/h, selon une estimation du ministère du Tourisme. Elle devrait être opérationnelle en 2021.

Le mur des Lamentations, lieu de prière le plus saint pour les juifs, se trouve à Jérusalem-Est, occupé par Israël depuis 1967 et dont l’annexion n’a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Jérusalem-Est abrite des lieux saints majeurs pour le christianisme, l’islam et le judaïsme, et la Vieille ville est au cœur du conflit israélo-palestinien.

Israël considère tout Jérusalem comme sa capitale indivisible. Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l’Etat auquel ils aspirent.

>> A lire aussi: Les Etats-Unis défient le monde en transférant leur ambassade à Jérusalem