Extradition de l’Italien arrêté à Temara et recherché par son pays depuis 26 ans

Un Italien condamné dans son pays en 1992 à une peine de prison pour trafic international de drogue et pour ses liens avec la mafia calabraise Ndrangheta a été extradé jeudi dernier vers l’Italie.




Sous le coup d’une notice rouge d’Interpol émise en février, Angelo Filippini a été interpellé à la mi-avril à Temara et transféré à la prison de Salé, près de Rabat. Il a été mis à la disposition de la Cour de cassation, en attendant que les autorités marocaines se prononcent sur son extradition, selon une source judiciaire marocaine.

Ce septuagénaire, originaire de Côme (nord de l’Italie) avait été condamné par défaut à 11 ans de prison ferme par un tribunal de Milan en 1992 pour « constitution de bande criminelle et trafic de drogue international ». Il était recherché pour ses liens avec le réseau clandestin des Spinella-Otina, la mafia calabraise Ndrangheta.

Filippini dirigeait un projet immobilier à Temara. Il disposait de faux papiers, un passeport bulgare lors de son arrestation et a été reconnu par les autorités en raison de « la coupure du majeur de sa main gauche », selon la même source.




>> À lire aussi: