Charafat Afailal: le Maroc a adopté depuis les années 60 une politique de l’eau proactive et sage

Le Maroc a adopté, depuis les années 60 du siècle dernier, une politique de l’eau proactive et sage et a oeuvré de manière permanente à insuffler à cette politique un nouvel élan pour l’adapter aux différents développements et mutations, a affirmé mercredi à Koweït City, la secrétaire d’Etat chargée de l’Eau, Charafat Afailal.

Intervenant à l’ouverture de la 3e session du congrès arabe de l’eau, Mme Afailal a souligné que cette politique s’est traduite par une batterie de mesures visant à développer l’offre en eau et à mieux gérer la demande, citant dans ce sens l’adoption du plan national de l’eau et la poursuite de la politique des grands barrages, ainsi que le renforcement du recours au dessalement de l’eau de mer et à la réutilisation des eaux usées.

Par ailleurs, elle a relevé que l’accentuation du changement climatique au cours des dernières années a eu un impact négatif sur la vie humaine et sur l’accès aux ressources en eau, notant que l’eau est la matière la plus impactée par ce changement vu sa raréfaction, l’assèchement de ses sources, les inondations exceptionnelles et la détérioration de la qualité de l’eau, ce qui se répercute sur le rythme et le mode de développement économique et social et la stabilité ainsi que la sécurité de manière générale.

Après avoir rappelé que la région arabe est au centre des mutations environnementales et écologiques, la secrétaire d’Etat a fait savoir que la situation hydrique dans le monde arabe suit une cadence inquiétante vu que la région pâtit de conditions climatiques rudes, expliquant que la part du monde arabe en ressources mondiales d’eau et en eau renouvelables diminue de 1 pc annuellement, ce qui impacte la part de chaque habitant arabe.

>> A lire aussi: Maroc-Iran: L’OCI appelle au respect du principe de non-ingérence dans les affaires des États membres

Pour Mme Afailal, le partenariat et la coopération au niveau international sont décisifs pour faire face à la problématique complexe et compliquée de l’eau, faisant part dans ce sens de la disposition du Maroc à partager sa longue expérience et son expertise avérée en matière de gestion des ressources hydriques avec l’ensemble des pays arabes frères, notamment dans le cadre de la mise en oeuvre de la stratégie arabe pour la sécurité hydrique qui constitue la pierre angulaire de l’édifice de la coopération arabo-arabe dans le domaine de l’eau.

La 3è session du congrès arabe de l’eau, organisé deux jours durant sous le thème « la complémentarité arabe dans la gestion des ressources hydriques », se penchera sur plusieurs thématiques à leur tête l’initiative régionale pour une convergence entre les secteurs de l’eau, de l’énergie et de l’alimentation, le plan stratégique pour la sécurité hydrique arabe, outre le suivi de la mise en oeuvre du plan de développement durable 2030 de l’eau dans les pays arabes.