SM le Roi a une nouvelle fois prouvé l’étendue de son leadership visionnaire et porteur d’espoir pour le continent Africain

A l’occasion du Sommet sur la Commission climat du Bassin du Congo, SM le Roi Mohammed VI a une nouvelle fois prouvé l’étendue de son leadership visionnaire et porteur d’espoir pour le continent Africain, a souligné, dimanche, la députée européenne Rachida Dati.

“Sa Majesté le Roi Mohammed VI, alors qu’il a déjà fait du Royaume du Maroc un leader dans le combat contre le réchauffement climatique en organisant, avec un succès retentissant, la 22ème conférence des parties (COP22) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, vient encore de montrer qu’il est incontestablement l’un des leaders africains capable de relever le défi, pour l’Afrique et bien au-delà, de la lutte contre les changements climatiques”, a affirmé Mme Dati dans un communiqué.

L’eurodeputée française a noté que le Maroc, par la voix de SM le Roi Mohammed VI, prouve également qu’il est “pleinement engagé dans la refondation de ses liens avec son continent – l’Afrique – grâce au développement d’une relation résolument tournée vers l’avenir et à la mise en œuvre concrète de projets stratégiques bénéfiques pour le co-développement africain et l’intégration régionale”.

Créé à l’initiative du Souverain lors du Sommet d’Action pour l’Afrique tenu à Marrakech en novembre 2016 en marge de la COP 22, le Fonds bleu pour le bassin du Congo va désormais pouvoir être opérationnalisé par ce Sommet historique, grâce à la mobilisation des ressources destinées à l’économie bleue, l’économie verte et la lutte contre les changements climatiques et la pauvreté, a estimé Mme Dati.

>> A lire aussi: Le leadership de Sa Majesté le Roi a fait prévaloir la force de conviction du Maroc

“C’est avec grande justesse que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a rappelé dans son discours que le Bassin du Congo, avec près de 220 millions d’hectares de forêts, est le deuxième poumon du monde. C’est donc, non seulement pour l’avenir du continent africain, mais également pour le futur de notre planète, que Sa Majesté s’engage sans relâche”, a souligné la députée européenne avant de relever que “D’Europe, nous ne pouvons que saluer cette formidable initiative”, faisant remarquer que “l’Afrique, bien loin des tergiversations européennes, concrétise grâce à ce Sommet les engagements pris lors de l’Accord de Paris sur le climat, fidèle à l’idée que la prise de conscience mondiale quant aux changements climatique doit faire naître bien plus que de simples annonces d’engagement”.

“C’est avec humilité que l’Union européenne devrait s’inspirer du leadership marocain sur le continent africain pour en faire un partenaire stratégique de premier plan dans la lutte contre le réchauffement climatique”, a poursuivi Mme Dati.

Et de conclure que “ce Sommet montre une nouvelle fois que le temps où les pays du Nord, à grands coups d’aide au développement, imposaient leurs décisions aux pays du Sud est révolu. L’Afrique, en préservant son patrimoine qu’est le Fleuve Congo, se place indéniablement comme acteur majeur et incontournable de la lutte mondiale contre le réchauffement climatique”.