Le Sommet des Chefs d’Etats et de Gouvernement de la Commission Climat et du Fonds bleu du bassin du Congo salue la vision de SM le Roi pour une Afrique forte et résiliente

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement, réunis dimanche à Brazzaville, à l’occasion du 1er Sommet de la Commission Climat et du Fonds bleu du Bassin du Congo, ont salué le rôle pionnier joué par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Sa Vision pour une Afrique forte et résiliente.

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont ainsi salué “le rôle pionnier joué par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et sa Vision pour une Afrique forte et résiliente, qui se traduit, entre autres, par un renforcement de l’engagement africain dans la lutte contre le changement climatique et la mobilisation d’un ensemble de leviers novateurs et structurants au service d’un développement durable et inclusif du continent”, lit-on dans la Déclaration finale sanctionnant les travaux de ce Sommet.

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont également rendu un vibrant hommage à la présence exceptionnelle de SM le Roi à ce Sommet, qui vient réaffirmer l’engagement constant du Souverain en faveur d’une co-émergence durable de l’Afrique.

Ils ont, en outre, saisi cette occasion pour saluer aussi le leadership et la disposition du Royaume du Maroc, en tant que Partenaire Fondateur, à partager son expérience et son expertise reconnues pour faire émerger des réponses innovantes et concrètes face aux défis posés par les changements climatiques, dans le cadre d’une coopération Sud-Sud ambitieuse, à même de garantir un développement harmonieux et durable de l’Afrique.

>> A lire aussi: Fonds Bleu du Bassin du Congo: SM le Roi prononce à Brazzaville un Discours

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement, qui ont félicité le Royaume du Maroc pour son engagement dans l’opérationnalisation du Fonds Bleu à travers l’appui technique du Centre de Compétences Changements Climatiques (4C Maroc), ont rappelé la Déclaration des Chefs d’Etat et de Gouvernement Africains réunis à Marrakech le 16 novembre 2016 lors du 1er Sommet Africain de l’Action en faveur de la co-émergence continentale, à l’initiative de SM le Roi Mohammed VI, et en marge de la 22e Conférence des Parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 22), au cours de laquelle il a été décidé de la création de trois commissions dédiées à la région du Sahel, présidée par la République du Niger, à la région du Bassin du Congo, présidée par la République du Congo, et aux Etats Insulaires, présidée par la République des Seychelles.