Essaouira: Liane E. Jacobs rend hommage à la nature du Maroc

Sous le signe « Impromptus », L’artiste- peintre belge, Mme Liane E. Jacobs a choisi vendredi soir à Essaouira, à travers une exposition de toiles inédites, de rendre un incandescent hommage à la nature du Maroc si « splendide et verdoyante ».

Visible aux cimaises de la galerie d’exposition de l’espace culturel « Dar Souiri », cette collection compte quelque 35 toiles de différentes tailles, relatant la richesse, la diversité et la singularité de paysages naturels que recèle le Maroc, avec une touche artistique fine et sensuelle de Mme E. Jacobs comme pour exprimer, de la manière la plus profonde, sa passion voire même son amour « pur et simple » pour la nature.

Cette exposition qui se poursuivra jusqu’au 8 mai prochain dans la cité des Alizés, met en lumière plusieurs thèmes en rapport avec la nature, dont « l’arc en ciel sur restanque », « balcon fleuri », « campagne aride », « Hamac sur champ de lavande », « demi- soleil », « barrière sur soleil levant », « vignoble sur fleuve », « façade sur mer », « falaise et rivière », « coucher de soleil sur plage », « Alignement sur sentier », « clair-obscur », et « maison vue mer ».

Approchée par la MAP à cette occasion, Mme Liane E. Jacobs, a fait part de son amour pour la nature splendide au Maroc, « une nature qui est encore dans son jus car, l’homme n’y est encore pas passé, sauf pour faire du bien. Il reste une base qui est très saine et très naturelle pour m’inspirer », a-t-elle dit.

Elle a mis en avant également l’existence de cette lumière si singulière qui accompagne la nature au Maroc, comme pour donner des idées. « Ce sont des moteurs qui m’inspirent profondément, d’autant que mon inspiration d’autres horizons du nord, de l’Asie, conjuguée aussi à ma passion pour la décoration permet, avec douceur, ce mélange qu’on voit dans mes œuvres », a-t-elle expliqué.

« J’ai été toujours intéressée par la maison, par les intérieurs ce qui m’a poussé à mettre un peu d’architecture dans mes tableaux. Cela me rassure. Il y a des arcades, un balcon, une fenêtre, une barrière », a-t-elle conclu.

>> A lire aussi: (Photos) Les rugbymen de Safi rendent hommage à leur ville

De son côté, M. Ahmed Harrouz, au nom de l’association Essaouira- Mogador, a mis l’accent sur « du classique aussi, chez l’artiste, mais avec un ton plutôt romantique, délivré à l’autre à travers un expressionnisme spontané, étalant chez elle les couleurs de l’entourage naturel et architectural, mais aussi les couleurs avec lesquelles son esprit aborde son univers ».

Et de poursuivre que ceci communique bien le paisible après l’effort du minutieux, le paisible et l’esthétique de l’espace auquel est invité le visiteur ou le passionné de la musique silencieuse qu’est l’art pictural ».

Le vernissage de cette exposition a été rehaussée par la présence d’éminentes personnalités, dont le Conseiller de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et président de l’association Essaouira-Mogador, M. André Azoulay, M. Serge Berdugo, ambassadeur itinérant de SM le Roi et président de la communauté juive au Maroc, M. Ahmed Akchichine, président du Conseil Régional Marrakech- Safi, le Consul Général de France à Marrakech, des acteurs associatifs ainsi que du monde des arts et de la culture.