Le Conseil de sécurité salue le rôle des Commissions régionales du CNDH à Dakhla et Laâyoune

Le Conseil de sécurité de l’ONU a salué, vendredi, le rôle des Commissions régionales du Conseil national des Droits de l’Homme (CNDH) à Dakhla et Laâyoune, et l’interaction du Maroc avec les Procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Dans sa résolution 2351, adoptée à l’unanimité, et prorogeant d’une année le mandat de la MINURSO jusqu’au 30 avril 2018, le Conseil de sécurité “salue les mesures et les initiatives récentes prises par le Maroc, et le rôle joué par les Commissions du Conseil National des Droits de l’Homme opérant à Dakhla et Laâyoune”.

La résolution a, dans ce contexte, appelé à la reprise de la coopération avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés dans la mise en œuvre des mesures de confiance et encouragé les parties à envisager d’autres mesures de confiance appropriées.

>> A lire aussi: Sahara marocain: Le Conseil de sécurité la reprise des pourparlers dans un esprit de “réalisme” et de “compromis”

Le Conseil a, par ailleurs, appelé à la relance des négociations sur le Sahara marocain, soulignant que le “réalisme” et “l’esprit de compromis” sont “essentiels” pour faire avancer le processus de négociations.

Les Quinze ont mis l’accent sur l’importance de “l’engagement des parties à poursuivre le processus de préparation d’un cinquième round de négociations”, notant que “le réalisme et l’esprit de compromis par les parties sont essentiels pour progresser dans les négociations”.