Sahara: Le président du parlement andin affirme son soutien à l’intégrité territoriale du Royaume

Le président du parlement andin, Fernando Meza, a affirmé son soutien à l’intégrité territoriale du Royaume, soulignant la volonté du parlement de publier une recommandation avant fin mai prochain appuyant les efforts du Royaume dans la résolution du conflit artificiel autour du Sahara marocain et pour la préservation de la paix et la sécurité dans la région.

Lors d’une entrevue, mercredi à Rabat, avec le président de la Chambre des Représentants, Habib El Malki, M. Meza, membre du parlement du Chili, a indiqué que sa visite au Maroc constitue un message de solidarité et de considération de la part du parlement andin.

Le Maroc et les pays andins partagent les mêmes valeurs, a-t-il relevé, notant que la monarchie constitutionnelle au Maroc est un modèle à suivre en matière de démocratie et des droits de l’Homme et que plusieurs choses sont à apprendre de l’expérience marocaine.

De son côté, M. El Malki a salué la position du parlement andin vis-à-vis de la cause nationale, qui reste sacrée pour l’ensemble des Marocains, tout en se félicitant de la position du Chili à ce sujet et des liens solides unissant les deux pays.

Les relations de coopération liant la Chambre des Représentants au parlement andin remontent à 1996, a-t-il rappelé, ajoutant que la Chambre jouit du statut de membre observateur auprès du parlement andin.

>> A lire aussi: MAE colombien: La prétendue « rasd » n’a « ni représentation diplomatique ni ambassadeur » en Colombie

Après avoir rappelé la signature d’un accord de coopération entre les deux institutions en 2016, il a affirmé que le Maroc croit en l’intégration économique et la considère comme une condition fondamentale pour préserver la stabilité dans un monde en pleine mutation.

Le parlement andin est composé de 25 députés représentant 5 pays membres, à savoir la Bolivie, le Chili, l’Équateur, la Colombie et le Pérou (5 députés de chaque pays).