Le ministère de l’éducation nationale nie toute intention de recourir à des enseignants africains dans les universités et académies régionales

Le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a nié toute intention de recourir à des enseignants africains pour combler le manque d’effectif dans les matières des Mathématiques et d’Anglais au sein des universités et académies régionales.

Une information diffusée par une chaîne de télévision et rapportée par des journaux électroniques et des réseaux sociaux a prétendu que le département de tutelle compte recourir à des enseignants africains pour remédier au manque d’effectif dans ces deux matières, indique le ministère dans un communiqué.

Le ministère, dans le souci d’éclairer l’opinion publique nationale et le corps professoral, rejette catégoriquement cette information, et appelle les médias à procéder aux investigations nécessaires avant de publier de telles allégations, relève la même source.

>> A lire aussi: L’amélioration du système d’éducation primaire passe impérativement par l’intégration de l’approche de « redevabilité sociale »