Ibrahim Nasrallah, l’écrivain palestino-jordanien remporte le Prix de la fiction arabe

Un écrivain palestino-jordanien, Ibrahim Nasrallah, a remporté le 11e Prix international de la fiction arabe (IPAF) pour son livre « The Second War of the Dog », ont annoncé les organisateurs.

L’auteur dénonce « la tendance à la brutalité inhérente à la société, imaginant une période où les valeurs humaines et morales ont été écartées et tout est permis, même la vente et l’achat des âmes humaines », a-t-il souligné, ajoutant que son livre « vise à secouer le lecteur, à briser sa compréhension du monde et sa complaisance ».

Né en 1954 de parents palestiniens et établi ensuite en Jordanie, M. Nasrallah a reçu son prix, doté d’une somme de 50.000 dollars, lors d’une cérémonie mardi soir à Abou Dhabi, la capitale des Emirats arabes unis.

Quatre des romans d’Ibrahim Nasrallah et un volume de poèmes ont déjà été traduits en anglais.

>> A lire aussi: Damas rend la légion d’honneur d’Assad à la France, « esclave » de Washington

L’IPAF est un prix littéraire délivré par la Booker Prize Foundation à Londres et soutenu par les autorités des Emirats à Abou Dhabi.

Le président du jury, Ibrahim Al Saafin, a expliqué que le roman d’Ibrahim Nasrallah utilisait « des techniques de science-fiction » dans un pays imaginaire.