Hanoï: Les provinces du Sud du Maroc connaissent un développement exponentiel

Les provinces du Sud du Maroc connaissent un développement exponentiel, a affirmé, mercredi à Hanoï, le Directeur général de l’Institut des études africaines et du Moyen-Orient (IAMES), M. Le Phuoc Minh.





S’exprimant lors de sa réunion avec la secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale (MAECI), Mme Mounia Boucetta, M. Minh a souligné que le processus de développement enclenché dans les provinces du Sud a permis de couvrir tous les aspects de la vie de la population, soulignant le leadership de SM le Roi Mohammed VI en matière de coopération Sud-Sud et les efforts du Maroc dans ce sens.

La position géopolitique du Vietnam et du Maroc leur confère un rôle crucial dans le développement de leurs deux régions respectives, a-t-il indiqué, notant que l’action du Royaume en Afrique pourrait inspirer le Vietnam dans ses relations de coopération avec les pays de l’Asie du Sud-Est.

Minh a par ailleurs mis en avant la coopération unissant l’IAMES et l’ambassade du Maroc à Hanoï qui œuvrent à rapprocher les deux peuples et consolider la compréhension mutuelle.

Pour sa part, Mme Boucetta a souligné le rôle important des instituts de recherches et des études comme l’IAMES dans la promotion des relations bilatérales, estimant que leurs travaux permettent d’explorer de nouvelles pistes de coopération dans différents domaines.

Il existe une réelle opportunité pour développer la coopération tripartite entre les deux pays et l’Afrique, a-t-elle relevé, ajoutant que le Royaume a développé un cadre global de coopération avec plusieurs pays africains, notamment dans des secteurs stratégiques comme l’énergie, les finances et les engrais et fertilisants.




>> A lire aussi: Energie solaire: le Maroc a réalisé « une avancée pionnière »

Exprimant la volonté du Royaume d’accentuer sa coopération économique avec le Vietnam qui ne reflète pas l’excellence des relations politiques, Mme Boucetta a relevé que la contribution des groupes de réflexion est de nature à ouvrir la voie à d’autres formes de coopération susceptibles d’accentuer le développement durable dans les deux pays.

La secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale a coprésidé, mardi à Hanoï, avec le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Vu Hong Nam, les travaux de la 4ème session de la commission mixte et la 5ème session des consultations politiques.