Mondial-2026: la Task Force affiche son « admiration » pour la qualité du dossier marocain

Les membres de la Task Force de la FIFA, en visite d’inspection au Maroc, ont affiché “leur admiration pour la qualité” du dossier du Maroc pour l’organisation de la Coupe du Monde 2026, a assuré, vendredi à Casablanca, le président du comité national de candidature, Moulay Hafid Elalamy.

Ils ont également enregistré “l’implication exceptionnelle de l’ensemble de l’Etat marocain et de ses responsables de haut niveau”, a souligné M. Elalamy au cours d’un point de presse, au terme du séjour de la Task Force (16/19 avril).

De même, ils ont ressenti “la passion de l’ensemble de la population” pour l’événement, ce qui “met clairement en évidence le fait que le Maroc tout entier est candidat”.

Parmi les conclusions tirées au terme de cette visite, la Task Force a pris note que le Maroc “est un pays en plein développement, en pleine construction, avec une vision claire, où la Coupe du Monde s’inscrit comme un outil permettant l’accélération des projets de développement à tous les niveaux”.

Le concept des stades modulaires “a été très apprécié par la FIFA”, qui a demandé le plan de redistribution des parties modulables des sièges, vers quelles villes ils seront affectés et les budgets de remontage, a-t-il relaté.

D’autre part, le président du comité de candidature a affirmé que les membres de la FIFA se sont montrés “ouverts à la discussion et enthousiastes” lors de leurs interactions avec la délégation marocaine.

Ils ont, néanmoins, formulé “quelques remarques au sujet de la capacité de livrer les projets et la qualité des stades, notamment pour les espaces d’hospitalité et VIP”.

>> A lire aussi: Des eurodéputés appellent au boycott du Mondial

Les émissaires de la FIFA ont également noté “la non-conformité d’une partie des gradins des stades, en raison de la piste d’athlétisme et des bannières LED, qui masquent la visibilité de la ligne de touche pour une partie du public”.

Selon Moulay Hafid Elalamy, “ce point est essentiel car il comporte une risque de faire passer le nombre des places disponibles à moins de 40.000 places nets pour certains stades, ce qui les disqualifierait”.

Les membres de la Task Force ont fait preuve “d’une volonté certaine de soutenir les efforts” des candidatures marocaine et du trio USA-Canada-Mexique, pour leur fournir “les plus amples et faire monter les deux dossiers en qualité”.