Monde: Mexique, une candidate à la députation assassinée en pleine campagne électorale

Une candidate à la députation du parti des Verts a été retrouvée morte mercredi dans une zone rurale près de Morélia, (centre du Mexique), ont annoncé mercredi des sources policières.

Les premiers éléments de l’enquête font état de la présence des graves blessures sur le corps de la victime, Maribel Barajas, a indiqué le procureur général de l’État de Michoacan. Au moins 30 candidats ont déjà été assassinés à deux mois des élections présidentielles et locales du 1er juillet au Mexique, avait annoncé le ministère de l’Intérieur dans un communiqué

>> A lire aussi: Monde: Mexique, 30 candidats assassinés à trois mois des élections

C’est surtout au niveau local que les organisations criminelles tentent de maîtriser la politique et d’éliminer les candidats qui ne se plient pas à leurs demandes. Selon le responsable fédéral, les candidats à la mairie et les personnes figurant sur les listes des parlements régionaux sont les premières victimes de ce type de violence. Le Mexique a enregistré 42.583 homicides en 2017, soit le taux d’homicides le plus élevé depuis le début du mandat du président en exercice, en décembre 2012, selon Amnesty international.

Dans son rapport « Mexique 2017-2018 », l’organisation a relevé que le nombre réel d’homicides était probablement plus élevé, car certains crimes n’étaient pas portés à la connaissance de la police et certains homicides signalés ne donnaient pas lieu pour autant à une réaction de la part des autorités, dont une grande partie ont un rapport avec le crime organisé et le trafic de drogue.