Mexico: lancement du Centre marocain de recherche sur la globalisation « NejMaroc »

Un nouveau Centre marocain de recherche sur la globalisation, « NejMaroc », vient d’être lancer depuis l’Université des Amériques de Puebla au Mexique, avec pour objectif de promouvoir l’image du Maroc à l’extérieur, a-t-on appris auprès des initiateurs de ce projet scientifique.

Cette structure a pour mission de valoriser l’image du Maroc à l’extérieur, au Mexique et en Amérique Latine notamment, et de promouvoir le thème et la problématique de la gouvernance globale, a indiqué le professeur des sciences politiques à l’Université des Amériques, Mohamed Badine El Yattioui, initiateur du projet.

Le Centre se propose de contribuer, à travers principalement une revue semestrielle, des conférences et l’utilisation des médias sociaux, au développement politique, économique et social du Royaume et à la promotion de la culture démocratique et de l’ouverture du pays à la globalisation, en menant des réflexions de fond depuis l’autre partie de l’Atlantique, a-t-il ajouté.

De l’avis de son président, le Centre marocain de recherche sur la globalisation est un think tank qui entend répondre aux besoins de réflexion et d’échange nécessaires dans un contexte où les problématiques de bonne gouvernance financière, de croissance économique durable et de développement humain constituent les enjeux majeurs en vue d’un affermissement des tendances socio-économiques observées sur le Royaume et le continent africain, en général.

A travers son activité, il a pour ambition de devenir une plateforme majeure de réflexion au Mexique et au Maroc en œuvrant en faveur du partage des idées et des échanges entre les universités marocaines et mexicaines et les décideurs politiques et économiques des deux pays, a relevé M. Badine El Yattioui.

>> A lire aussi : L’art et la culture marocains en vedette au Sénat mexicain

« Force de proposition sur des thématiques telles que la santé, l’énergie, l’éducation, l’agriculture et le numérique, nos publications et nos manifestations visent à nourrir les processus de décision qui dessineront les contours de la relation du Maroc et d’un membre du G20, le Mexique, dont les perspectives de développement sont conséquentes », a-t-il dit.

Sa revue NejMaroc s’assigne pour but d’enrichir les débats sur les politiques publiques et favoriser une prise de décisions plus objective et fondée, menant à l’amélioration concrète des conditions de vie des populations, a fait savoir le président du Centre, ajoutant que le premier numéro fut entièrement dédié à la question environnementale avec une approche pluridisciplinaire et des auteurs de différents continents.

En tant que centre de recherche collégial, ledit Centre a prévu pour son programme 2018 des conférences dans différentes universités mexicaines et marocaines, consacrées notamment aux relations Maroc/Afrique sur les plans économique et sécuritaire principalement.