Algérie: les arrestations des migrants subsahariens désormais régulières selon RFI

Les arrestations des migrants subsahariens sont désormais régulières en Algérie, écrit jeudi RFI sur son site Internet.

Dans la capitale algérienne, mais aussi à Tamanrasset, au sud du pays, les arrestations sont désormais régulières, précise la radio, notant que de nombreux migrants subsahariens sont interpellés sur les chantiers où ils travaillent, puis regroupés avant d’être emmenés jusqu’à la frontière avec le Niger.

L’Algérie expulse depuis le début de l’année des migrants subsahariens de son territoire, rappelle la même source, faisant observer que jusqu’à présent, les migrants étaient amenés jusqu’à la frontière avec le Niger, mais la semaine dernière, un groupe de migrants a été expulsé à la frontière malienne.

C’est un groupe d’hommes arrêtés à Ghardaia, à 600 kilomètres au sud de la capitale qui a été expulsé à la frontière avec le Mali. Plus de 120 personnes, des Maliens, mais aussi des Guinéens, des Ivoiriens, des Gambiens des Sénégalais et des Burkinabè ont été emmenés jusqu’à Bordj Badji Mokhtar, côté algérien, puis ils ont dû marcher jusqu’à In Khalil, côté malien, poursuit RFI, faisant savoir qu’après deux jours de voyage, ils sont arrivés à Gao où ils ont été pris en charge par des associations.

>> A lire aussi: Monde: des ONG dénoncent une « importante rafle » de migrants subsahariens par les autorités algériennes

La radio rapporte en outre qu’à Bamako, un groupe constitué d’anciens migrants a manifesté mardi devant l’ambassade d’Algérie pour protester contre les conditions d’expulsions.

Paris (France)
Today
Sunny
Wind : 2.8 km/h
Humidity : 42%
29°C
  • Monday Tomorrow 25 °C
  • Tuesday   27 °C
Weather Layer by www.BlogoVoyage.fr