MIR 2018: une concurrence acharnée

Les athlètes qui prendront part au Marathon international de Rabat (MIR-2018), prévu dimanche, se livreront à une concurrence acharnée pour s’adjuger le titre de la 4ème édition, a déclaré, vendredi, le représentant de Global Sports Communications, Daan Van Den Berg.

C’est ce qu’a déclaré le représentant de Global Sports Communications, Daan Van Den Berg, lors d’une conférence de presse, organisée vendredi au siège de la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA) à Rabat, en vue de présenter les athlètes devant prendre part cet évènement.

Il a souligné que le MIR-2018 réunira des sportifs représentant 40 pays, notamment les classiques (Ethiopie-Kenya), l’Ouganda, la Tanzanie, l’Algérie, la Tunisie le Liban, le Japon, les EAU et le Maroc.Au-devant du tableau des participants, Van Den Berg a fait savoir qu’une douzaine d’athlètes élites donneront lieu à une concurrence féroce, d’une part pour remporter le titre de cette édition mais aussi pour enregistrer des chronos qui leur permettent de battre les actuels records.

Concernant la participation marocaine, Van Den Berg a souligné que les athlètes marocains, appelés à honorer leur participation à domicile et enregistrer des chronos qui rendent possible leur participation aux prochaines échéances internationales, auront les moyens de marquer de leur empreinte cette édition.20.000 athlètes attendus.

>> A lire aussi: La Marocaine Kaoutar Boulaid bat le record du marathon de Séville

Pour sa part, le directeur technique national au sein de la FRMA, Ayoub El Mendili, a salué les efforts de la Fédération nationale qui a « réuni tous les dispositifs nécessaires pour garantir la réussite de cette édition du MIR », avant de s’étaler sur la participation marocaine. « Les athlètes nationaux (Abderrahmane Kachir, Mohamed Reda, Hajiba Hasnaoui…), qui ont signé de remarquables sorties aux précédents rendez-vous internationaux, auront à dire leur mot en semi-marathon et seront bien placés pour décrocher les premières places ».

El Mendili a ensuite mis en avant l’engagement de tous les partenaires qui « se sont montrés coopératifs et ont mis à la disposition de la FRMA tous les moyens pour permettre à cet évènement sportif de décrocher l' »IAAF Road Race Gold Label Events » et de se frayer un chemin parmi les plus grands rendez-vous internationaux, tels le Marathon de Berlin, de Londres ou celui de Boston ».

De son côté, le secrétaire général de la FRMA, Mohamed Ghozlane, s’est montré très satisfait du nombre d’athlètes ayant déjà confirmé leur participation à cette édition.

« Le MIR 2018 a atteint le seuil des 20.000 athlètes, ce qui témoigne de l’importance qu’a acquise ce Marathon qui en est seulement à sa quatrième édition », s’est félicité Ghozlane, notant que le comité d’organisation aspire à faire de ce Marathon l’un des meilleurs au niveaux continental et international.

Le circuit de cette édition a été remanié de manière à ce que les sites historiques et les beaux paysages de la « ville des lumières » soient mis en valeur. La troisième édition du Marathon international de Rabat a été remportée par les Ethiopiens Fikadu Debele (messieurs) et Alemu Worknesch (dames), rappelle-t-on.

Organisé sous le haut patronage du Roi Mohammed VI, le MIR est devenu une occasion annuelle pour les admirateurs de la course à pieds pour allier exploits sportifs et découverte des différents paysages qu’offre la capitale du royaume.