Jalila Elmastouki, ambassadrice du caftan marocain

Elle est un bel exemple de réussite dans le monde de la mode et du caftan marocain à Londres. Il y a quelques années, la maroco-britannique Jalila Elmastouki était peu connue, mais maintenant son nom est devenu intimement lié au caftan après avoir organisé le “London Kaftan Fashion Show” en 2016 et 2017.  




En dépit des défis, Jalila a pu s’imposer et creuser petit à petit son sillon. Munie de sa seule pugnacité, de son envie de réussir, de se prendre en main, elle parvient à s’ériger en modèle d’une intégration réussie dans le pays hôte, illustrant l’image d’une jeunesse marocaine qui tout en étant établie en Angleterre, reste hautement attachée à ses racines culturelles et fière de son identité marocaine.

Sa réussite, elle la doit surtout à son état d’esprit, à sa devise dans la vie : travail, persévérance et optimisme. Et le temps lui a donné raison. Cette native de la ville d’Agadir rêvait de devenir une femme d’affaires. Après avoir décroché le baccalauréat en sciences économiques, elle quitte le pays pour se rendre au Royaume-Uni afin de poursuivre ses études universitaires.

Au terme de quelques d’années d’études approfondies à la prestigieuse université de Cardiff (Pays de Galles), elle obtient un MBA en affaires et Master en gestion financière. Avec ces sésames en poche, elle entame sa carrière professionnelle en tant que responsable de gestion administrative dans l’industrie de la mode britannique où elle côtoie les stylistes les plus célèbres du monde et retrouve sa passion innée pour le caftan marocain, source d’inspiration pour les créateurs de mode, les maisons haute couture, et les grandes marques de luxe.

Lors de ses échanges quotidiens avec les professionnels britanniques et étrangers de la mode dans le cadre de son travail, elle relève la place de choix qu’occupe le caftan dans les œuvres et créations des stylistes, toutes tendances confondues.

L’engouement des Anglais pour les habits traditionnels marocains et en particulier pour le caftan a incité Jalila à sortir progressivement de sa coquille pour s’approprier de ce patrimoine culturel millénaire et s’engager à sa promotion au Royaume-Uni.

C’est ainsi qu’est née l’idée d’organiser un événement annuel dédié à la célébration du caftan commence à germer dans l’esprit de cette maroco-britannique. Elle organise en 2016 la première édition du London Caftan Fashion Show dont le succès retentissant a encouragé Jalila et son équipe à enchaîner, l’année suivante, avec une deuxième Edition, plus étoffée.

De l’avis de plusieurs stylistes anglais et européens, l’organisation du London Caftan Show en même temps que la London Fashion Week a donné plus de visibilité au caftan marocain, symbole de l’élégance et de la féminité marocaine par excellence.

Séduits par les collections présentées de caftans traditionnels et modernes, signés par des stylistes célèbres, les organisateurs de la London Fashion Week ont décidé d’inclure le caftan show dans le programme de la semaine londonienne de la mode, une percée importante à même de contribuer à la promotion de l’image du Royaume, sa diversité culturelle et ses traditions vestimentaires, chargées d’histoire et de valeurs civilisationnelles.

Jalila s’engage à aller jusqu’au bout de ses projets et de son aventure, en consacrant toutes ses énergies et ses ressources à ce rêve qui a commencé à prendre de l’élan.

A ses yeux, la journée mondiale du 8 mars est une occasion pour célébrer les avancées dans la promotion de la situation de la femme de par le monde et en particulier au Maroc où des “progrès notables” ont été réalisés notamment en matière de droits, d’égalité des genres.

Elle se dit fière de voir de nombreuses femmes marocaines qui se sont distinguées sur la scène nationale et internationale. Elles sont devenues des ministres, des ambassadeurs, des walis, des gouverneurs…et exercent dans tous les domaines (ingénieures, pilotes d’avions, chercheuses…).