Maroc: des étudiants américains en voyage d’études

L’Académie africaine des collectivités locales (ALGA) de cités et gouvernement locaux unis d’Afrique (CGLU Afrique) et la Florida International University (FIU) des États-Unis organisent du 26 février au 2 mars un troisième voyage d’études au royaume du Maroc au profit d’étudiants en doctorat et en master de cette université.  

Ce voyage est organisé en partenariat avec l’École nationale supérieure de l’administration (ENSA) et l’Université Al Akhawayn d’Ifrane (AUI) avec l’appui des autorités marocaines autour du thème «Questions contemporaines de l’Administration publique, y compris aux niveaux régional et local».

Conformément à son positionnement d’organisation ouverte sur le continent et sur le monde, CGLU Afrique à travers ALGA, vise à travers la pérennisation de cette activité à faire connaître aux étudiants de FIU les principaux enjeux et défis de l’Administration publique, tant en Afrique qu’au Maroc ainsi que les réformes fondamentales et les bonnes pratiques mises en œuvre pour y faire face sur les plans national, régional et local.

Lors de cette visite d’échange d’expériences, les étudiants vont se rendre dans les villes de Rabat, Ifrane et Tanger, dans le cadre de sessions animées par de hauts responsables, des professeurs universitaires, des experts et des praticiens.

Les étudiants rejoindront ensuite le siège de CGLU Afrique pour un échange avec le Secrétaire général de l’organisation, Jean Pierre Elong Mbassi, en vue de s’informer des actions de CGLU Afrique et des préparatifs du prochain Sommet Africités prévu à Marrakech du 4 au 8 décembre prochains.

La première journée sera consacrée à trois sessions d’échange à l’ENSA, axées principalement sur le rôle et la mission de cette école dans la promotion du Leadership dans l’Administration publique, la Constitution ainsi que l’organisation institutionnelle et administrative du Maroc.

Le voyage d’études sera ponctué également par des visites à des institutions à Rabat, Ifrane et Tanger, particulièrement pour ce qui est des projets structurants, tels que le Port Tanger Med et la Zone franche de Tanger, outre des sites du patrimoine et de la culture du Maroc.