(Vidéo) France: Toulouse veut moins de commerces Halal communautaires

La ville de Toulouse n’a pas l’intention de laisser les « commerces communautaristes » dans le centre-ville et elle tient même à le faire entendre.

Lors d’un point de presse organisé récemment, l’adjoint au maire chargé du commerce et de l’artisanat, Jean-Jacques Bolzan a déclaré que les « commerces communautaristes » ne sont pas sa « tasse de thé » et rappelé que la ville entend « soutenir la diversité du commerce de proximité » dans la ville et les faubourgs, rapporte le journal la Dépêche et cité par le site Saphirnews.

S’appuyant sur la loi en faveur des PME votée en 2015, la ville va activer le droit de préemption lorsqu’un commerce met la clé sous la porte, c’est à dire racheter le local commercial et remettre à la location en choisissant bien sûr le locataire.

Interrogé par BFM TV, l’adjoint au maire est plus direct : « Tout ce qui va arriver en tant que nouveau kebab ou boucherie halal ne sera pas permis sur cette place. On préempte, et on amène un cordonnier, une crêperie, une épicerie, ou chaque habitant, quel qu’il soit puisse trouver ce dont il a besoin pour se nourrir ».

« À plus long terme, la mairie souhaite que les commerçants puissent acheter les murs », précise la ville qui rappelle que les porteurs de projets peuvent s’informer sur le site de la ville et se porter candidats s’ils le souhaitent.

À lire aussi:
France: une épicerie menacée de fermeture car elle ne vend pas d’alcool ni de porc