Selon la justice, Autoroutes du Maroc n’est pas responsable des jets de pierres

Condamnée en janvier dernier à payer 150.000 dirhams à une usagère de l’autoroute blessée par des jets de pierres, la société Autoroutes du Maroc (ADM) vient d’être blanchie en appel.

D’après le site challenge.ma, la justice vient d’annuler la décision rendue par le tribunal de première instance de Rabat, considérant que la société n’est pas responsable des actes de vandalisme sur son réseau « à l’instar de ce qui se passe dans les transports en commun ».

Son rôle est de construire des infrastructures aux normes internationales et les actes de vandalisme, dont elle est également victime, ne peuvent donc lui être imputés.

Imposant des péages à l’entrée des autoroutes, ADM devait assurer la sécurité des usagers, avait estimé le tribunal en première instance.

L’année dernière, la plaignante qui se trouvait dans sa voiture en compagnie de son mari et ses deux enfants, avait été grièvement blessée à la tête après des jets de pierres au niveau du péage de Bouznika.

Il y a deux ans, la chambre criminelle de Marrakech avait condamné à mort deux hommes qui avait jeté des pierre sur l’autoroute, entraînant le décès d’une famille (un couple et leur fille).

À lire aussi:
Mobilité électrique: Les bornes sur autoroutes dès le premier trimestre 2018