Voici pourquoi Uber suspend ses activités au Maroc

L’entreprise de VTC Uber quitte le Maroc. C’est ce qu’annonce un communiqué diffusé ce lundi 19 février.

Voici les raisons de ce départ.

Uber suspend ses activités au Maroc. Ainsi en a décidé l’entreprise de véhicules de transport avec chauffeur (VTC). Dans un communiqué diffusé sur son site internet ce lundi 19 février, Uber explique que l’incertitude réglementaire actuelle ne lui permet pas de fournir une expérience sûre et fiable à ses clients, encore moins à ses chauffeurs.

Uber Maroc jette la balle dans le camp des autorités et déclare que «tant qu’il n’y aura pas de vraie réforme et un environnement favorable aux nouvelles solutions de mobilité, nous sommes contraints de suspendre nos opérations». «Malheureusement, depuis notre lancement au Maroc il y a bientôt 3 ans, nous n’avons pas eu de clarté sur l’intégration des applications comme Uber au modèle de transport existant», lit-on.

L’entreprise précise dans son communiqué qu’elle s’engage à accompagner les 300 chauffeurs Uber pour qui l’application a été une source de revenus. Uber Maroc ajoute également qu’un retour est envisageable, en soulignant que l’entreprise tient toujours à sa présence au Maroc. «Nous savons qu’il y a beaucoup d’opportunités pour mettre notre technologie au service de la mobilité au Maroc». Et de poursuivre: «nous serons prêts à revenir dès que de nouvelles règles seront en place. Bien que nous ne soyons plus actifs au Maroc, nous restons disponibles pour définir un environnement favorable».

Le Maroc, classé parmi les 50 pays les plus innovants selon le Bloomberg Innovation Index, «mérite une réglementation moderne, qui encourage l’innovation et la concurrence. Alors pourquoi ne pas aussi innover dans le secteur du transport? Par exemple, notre partenariat avec la COP22 en novembre 2016 nous avait permis de faciliter plus de 10.000 trajets en véhicules hybrides et électriques en moins d’une semaine», plaide encore Uber.

Au Maroc, ce sont près de 19 000 utilisateurs réguliers qui se déplacent avec Uber.