Top des 7 films les plus chers qui ont été tournés au Maroc

Depuis plusieurs années déjà, le Maroc est une des destinations privilégiées pour les tournages de blockbusters américains. Ces derniers profitent notamment des grands espaces dans le sud du pays et de cette lumière unique que bon nombre de directeurs photo recherchent pour signer l’atmosphère de leurs films.

Surnommée la « porte du désert », Ouarzazate a la faveur des grandes productions grâce à des collaborations avec des studios comme la 20th Century Fox, Disney ou encore les studios Universal.

Les films tournés au Maroc s’offrent donc parfois des budgets conséquents, qui se comptent en centaines de millions de dollars. On est bien loin de l’époque où Orson Welles finançait avec ses propres fonds le tournage d’Othello à Essaouira.

Voici les sept films (américains, of course) les plus chers tournés au Maroc:

« Spectre »: 200 millions de dollars
De quoi financer une quantité industrielle de martinis et de costumes sur mesure. Le dernier épisode de la saga James Bond a coûté plus de 200 millions de dollars, et en a rapporté mondialement plus de 800 millions, dont 200 rien qu’aux États-Unis. C’est ce que l’on appel un très bon retour sur investissement.

« Prince of Persia: les sables du temps »: 200 millions de dollars
Quand Disney rencontre le monde des jeux vidéos. Inspiré du jeu vidéo éponyme, le film a en partie été tourné dans le désert de Ouarzazate. Comme la version Nintendo DS du jeu vidéo a été conçue au Maroc, on peut dire que la boucle est bouclée.

« Inception »: 160 millions de dollars
Seules quelques scènes du film ont été tournées dans le royaume. En effet, l’équipe du film a posé ses caméras à Tanger, dans un café sensé se trouver… au Kenya. Un nouveau pays à rajouter à la longue liste des États auxquels le royaume s’est substitué à l’écran.

« Mission Impossible: Rogue nation »: 150 millions de dollars
Une somme pas vraiment étonnante pour un film dans lequel figure Tom Cruise, roi toutes catégories des blockbusters. Ajoutez à cela la franchise Mission Impossible et le budget est tout de suite des plus confortables. Ce film restera cependant longtemps dans les esprits marocains, non pas pour sa scène où Tom Cruise s’accroche à l’extérieur d’un avion en décollage, mais pour avoir placé Casablanca…

« Spy Games »: 115 millions de dollars
Brad Pitt et Robert Redford dans un même film. Le tournage de « Spy Games » en 2000 à Casablanca était un évènement. On doit le film à au réalisateur Tony Scott, frère de Ridley et aussi habitué de films à succès (« Top gun », « Jours de tonnerre »…). Robert Redford est depuis revenu à des productions au budget bien plus modeste (à l’exception de « Captain America: Winter soldier »). Il est d’ailleurs fondateur du célèbre festival de film indépendant de Sundance, dans l’Utah. Quant à Brad Pitt, il reviendra au Maroc, notamment pour le tournage du film « Babel », de Alejandro González Iñárritu.

« Gladiator »: 100 millions de dollars
Un des films les plus célèbres tourné dans le royaume, « Gladiator », a en partie été filmé dans les studios de Ouarzazate. Un investissement conséquent pour les producteurs, d’autant que selon les dires de l’acteur principal Russel Crowe, le tournage a été « chaotique ». Finalement le film a remporté cinq oscars et rapporté plus de 400 millions de dollars au box office mondial.

« Sex and the city 2 »: 100 millions de dollars
De quoi se payer une paire de Manolo Blahnik (au moins) tous les mois jusqu’à la fin de sa vie. La seconde adaptation ciné de la série télé culte n’a pas lésiné sur les moyens. Avec un tournage en grande partie réalisé à Marrakech, les spectateurs ont eu droit à tous les clichés possibles pour un film sensé se dérouler au Moyen-Orient.