115 condamnés à mort dans les prisons marocaines

Le président du Parquet général, Mohamed Abdennabaoui, vient de confirmer que les prisons du Maroc comptent actuellement 115 condamnés à mort, la plupart pour meurtre avec préméditation et faits aggravants.

La population carcérale au Maroc est estimée à plus de 80.000 détenus, selon des sources judiciaires.

Mohamed Abdennabaoui qui s’exprimait récemment devant des ambassadeurs accrédités au Maroc, selon des sources concordantes, a rappelé le fait que le Royaume n’applique plus la peine de mort depuis 25 ans, la dernière exécution étant celle du commissaire Mustapha Tabet, le 3 septembre 1993. Ce dernier avait été condamné à la peine capitale pour une série de viols à Casablanca.

Le président du Parquet général a en outre expliqué que les grâces royales permettent des commutations de peines capitales en peines à perpétuité. Il faut noter que plusieurs ONG au Maroc militent pour l’abolition de la peine de mort.

Cette revendication vient d’être reformulée une nouvelle fois à Mustapha Ramid, ministre d’Etat chargé de l’élaboration de la stratégie nationale sur la démocratie et les droits de l’Homme. Le ministre PJDiste a reconnu récemment auprès de lpjm que le règlement de cette question doit mûrir avec le temps.