Mondial 2026: 2 milliards de dirhams pour le Grand stade de Casablanca

Parmi les 14 stades que le Comité Maroc 2026 compte présenter dans le dossier de candidature du Maroc, il y a le projet du Grand stade de Casablanca.

Ce dernier est pressenti pour abriter l’ouverture et la finale du Mondial 2026.

Localisé à Mansouriah (25 km de Casablanca et 10 km de Mohammedia), le projet du Grand stade de Casablanca ressort à nouveau des tiroirs, dans le cadre de la candidature du Maroc à l’organisation du Mondial 2026.

Projeté depuis plusieurs années en vue de remplacer à l’avenir l’ex-Stade d’Honneur, situé au cœur de Casablanca et devenu encombrant et porteur de gros risques pour la quiétude et la sécurité des habitants de la métropole, particulièrement les riverains de ce complexe, le futur Grand stade de Casablanca revient au-devant de l’actualité.

Selon le quotidien Al Massae de ce vendredi 16 février, cette gigantesque infrastructure va nécessiter une enveloppe de 2 milliards de dirhams. Toutes les formalités administratives concernant l’assiette foncière (50 hectares de superficie), le dédommagement des riverains expropriés… ont été déjà accomplies. Il est même prévu que des études sur la maquette de ce qui sera le plus grand stade du Maroc, ainsi que ses dépendances, seront lancées dans les tout prochains jours.

Ce stade sera construit aux normes de la FIFA, mais aussi selon une architecture moderniste qui prendra en compte la mise en place de 100.000 places assises numérotées, des accès spacieux et à commandes électroniques, sans oublier l’aménagement de voies et places dédiées aux personnes à besoins spécifiques, des vestiaires modernes, des dépendances médicales, des terrains d’entraînements et des voies expresse menant au stade.

Al Massae estime, qu’en tout, le Maroc doit débloquer 10 milliards de dirhams pour mettre à niveau les 5 stades déjà existants (Rabat, Fès, Marrakech, Agadir, Tanger), achever les deux stades en cours de construction à Oujda et Tétouan, et bâtir ex nihilo les autres stades prévues à Ouarzazate, Nador, Meknès, Marrakech, El Jadida et le Grand stade de Casablanca.

En plus des 14 stades nécessaires, bâtis ou à bâtir, le Comité Maroc 2026 chargé de la candidature du royaume pour le Mondial 2026, présentera aussi à la mission d’inspection de la FIFA, qui débarquera au Maroc à la mi-mars prochain, les moyens dont dispose et que compte développer le Maroc en matière d’infrastructures sportives, hôtelières, sanitaires, routières,…