Lutte anti-terroriste: le BCIJ démantèle une dangereuse cellule jihadiste

Trois membres d’une cellule terroriste en lien avec Daech et qui s’activaient à Laâyoune, Salé et Marrakech ont été arrêtés par le BCIJ ce jeudi. Premiers détails.

Le Bureau central d’investigation judiciaire frappe de nouveau. Trois membres d’une cellule terroriste en lien avec Daech et qui s’activaient à Laâyoune, Salé et Marrakech ont été arrêtés par le BCIJ ce jeudi 15 février 2018, nous informe un communiqué du ministère de l’Intérieur parvenu à LPJM. Les personnes arrêtées sont âgées de 24 à 30 ans. Ayant fait allégeance au pseudo-Khalife du non moins chimérique Etat islamique, ils sont accusés d’incitation au meurtre et d’avoir tenté d’acquérir des connaissances en matière de fabrication d’explosifs.

Une des personnes arrêtées, «qui avait également rallié les camps de Tindouf» se préparait à commettre des attentats terroristes à l’intérieur du royaume, ajoute le communiqué. Les recherches et perquisitions menées par le BCIJ ont abouti à la découverte de nombre d’équipements électroniques et d’une carte d’identité d’une des personnes arrêtées, délivrée par la pseudo-Rasd, en plus d’un habit militaire et d’un fanion du Polisario.

Les personnes arrêtées seront déférées devant la Justice dès la fin de l’enquête, menée sous la supervision du Parquet général compétent, conclut le communiqué de l’Intérieur.

À lire aussi:
(Vidéo) Le BCIJ en guerre contre les narcos des cartels sud-américains