50% des personnes âgées n’ont aucune source de revenus!

La situation des personnes âgées, au Maroc, n’a rien de rassurant. En plus des problèmes de santé qu’elles rencontrent, 50% d’entre elles n’ont aucune source de revenus.

Le gouvernement est appelé à assumer ses responsabilités.

Ce sont des chiffres plus qu’inquiétants que ceux que vient de révéler une étude dévoilée en début de semaine, à Casablanca, sur la situation des personnes âgées au Maroc.

Ainsi, sur les 3,6 millions de personnes âgées que compte le royaume, indique cette étude menée par l’Association de la direction du centre social pour les personnes âgées relevant de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, 1 sur 10 souffre de malnutrition.

Selon les conclusions de cette même étude, souligne Assabah dans sa livraison de ce jeudi 15 février, 40% des personnes âgées souffriraient de dépression et d’amnésie.

Mais il y a plus que la maladie. Il y a une extrême précarité. Ainsi, sur un échantillon de 660 personnes âgées de 63 ans en moyenne et vivant dans la précarité, la moitié n’a aucun revenu et le quart n’a pas même la carte du RAMED.

Mouna Benomar, responsable du centre qui a préparé l’étude, a appelé le gouvernement à assumer ses responsabilités car, affirme-t-elle, priver les personnes âgées de retraite revient à les priver de leur dignité. Et d’ajouter que celles qui souffrent le plus sont les personnes atteintes de maladies chroniques ou délaissés par leurs familles et leurs proches.

Mouna Benomar, qui s’exprimait au Salon du livre de Casablanca (SIEL), a affirmé qu’avec une espérance de vie qui atteint actuellement 75 ans, le Maroc risque de se retrouver face à d’insurmontables problèmes sociaux.

Cette étude a révélé une autre équation qu’il faudra résoudre le plus vite possible: le pays ne dispose en tout et pour tout que de dix médecins spécialistes en gériatrie.