Plus de 33.000 personnes en détention préventive dans les prisons du royaume

Quelque 33.168 prisonniers dans le cadre de la détention préventive ont été enregistrés jusqu’à janvier dernier, soit 40,19pc de la population carcérale totale, dont le nombre s’élève à 82.512 détenus, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar.

Répondant à une question orale du groupe Authenticité et Modernité à la Chambre des conseillers, M. Aujjar a souligné que le taux de détention préventive varie entre 40pc et 43pc, malgré les efforts consentis, assurant que son Département œuvre pour l’application d’alternatives aux peines privatives de liberté afin d’alléger l’encombrement des établissements pénitentiaires.

Dans le cadre de l’élaboration du projet du nouveau code de procédure pénale, actuellement soumis au Secrétariat général du gouvernement, le ministère s’est attelé à développer plusieurs options en matière de politique pénale, dans le sens de l’instauration de mesures alternatives à la détention préventive et aux peines privatives de liberté, a assuré M. Aujjar.

Ainsi, souligne-t-il, ce projet considère la détention préventive comme mesure exceptionnelle dont le recours n’est possible qu’une fois les autres alternatives demeurent inapplicables ou si la comparution en état de liberté risque d’influencer le cours du procès.